T- T+
News
Musée

La joaillerie à l’honneur

Le musée de la Légion d’honneur prête deux de ses trésors au muséum national d’Histoire naturelle pour son exposition Pierres précieuses. Cette dernière met en lumière la composition, l’histoire et les différentes utilisations des pierres précieuses.

Médailles

 

Deux des plus importantes décorations de joaillerie du musée prêtées pour l’occasion

Depuis le XVIe siècle, les insignes des différents ordres de chevalerie ont progressivement pris la forme de bijoux. À travers l’histoire et dans différents pays, ils se sont même transformés en véritables parures, de manière codifiée ou non. Deux décorations majeures du musée de la Légion d'honneur illustrent cela et figurent dans la première partie de l’exposition Pierres Précieuses, du muséum national d'Histoire naturelle (du 16 septembre 2020 au 14 juin 2021).

La plaque de grand'croix de la Légion d’honneur de Marcel Dassault

Commandée à la maison Van Cleef & Arpels, la plaque de grand'croix de la Légion d’honneur de Marcel Dassault est en or sertie de plus de 300 diamants de différentes tailles. Livrée à son commanditaire en 1967, elle a été offerte au musée en 2003.

L’insigne de l’ordre iranien du Soleil du duc de Bassano

À la croisée entre un bijou et une décoration, L’insigne de l’ordre iranien du Soleil est l’un des derniers enrichissements du musée. Il s’agit de l’un des premiers ordres conférés par un pays en dehors de l’Europe au début du XIXe siècle. Il fut attribué en 1807 à Hugues-Bernard Maret, duc de Bassano en signe d’alliance entre les empires français et perse.  Il est composé d’une dizaine de diamants de Golconde et de rubis birmans, sertis selon une technique courante en Orient nommée « kundan ».