T- T+
Portraits de décorés

Louis Antoine Bougainville

Abandonnant la carrière d’avocat à laquelle sa famille le destine, Louis Antoine de Bougainville entre dans l’armée. En 1756, il part au Canada et devient premier aide de camp de Montcalm. Il combat à ses côtés dans les plaines d’Abraham en 1759 et, pour avoir dirigé la retraite à la mort du commandant, il reçoit le grade de colonel. Après la paix de 1763, il entre comme capitaine de frégate dans la Marine. C’est le début d’un extraordinaire périple qui le mène d’abord à la conquête des îles Malouines qui seront reprises par les Espagnols. En décembre 1766, Louis Antoine Bougainville reçoit l’ordre de faire le tour du monde. Il est le premier Français à le réaliser. Parti de Brest à bord de la frégate La Boudeuse, accompagné du navire de charge L’Etoile Louis Antoine Bougainville part vers l’Amérique du Sud et passe le détroit de Magellan. Il explore ensuite l’immense et dangereux archipel des Tuamotu, mouille quelques jours ses navires à Tahiti, déjà découverte par le capitaine Wallis, puis aborde aux îles Samoa, aux Nouvelles-Hébrides avant de découvrir les îles de Salomon dont la plus grande porte son nom. Il arrive finalement aux Moluques après plus de deux ans de navigation. Il a emmené avec lui des naturalistes et des dessinateurs comme Philibert Commerson qui découvre la fleur qu’il nomma plus tard « bougainvillée ». Revenu à Saint-Malo le 16 mars 1769, il raconte son expédition dans son Voyage autour du monde (publié en 1771). Ses récits marqueront profondément les sensibilités et la littérature de l’époque. Nommé chef d’escadre durant la guerre d’Indépendance américaine, Louis Antoine Bougainville est battu par l’amiral Hood à La Martinique le 12 avril 1782. Il reste fidèle à Louis XVI lors de la Révolution et est chargé en 1790 de commander l’armée navale de Brest. Il ne réussit pas à y rétablir l’ordre et se retire du service. Membre de l’Institut de France en 1796, il est fait sénateur et comte d’Empire par Napoléon et devient grand officier de la Légion d'honneur en 1804.

Légende de la peinture : Louis-Antoine de Bougainville – Portrait par Jean-Pierre Franquel