T- T+

Vocation de la Légion d'honneur

La Légion d’honneur fait partie du patrimoine national. Institution contemporaine, populaire, vivante, elle incarne des valeurs fortes liées à l’histoire de France.

Qu’elle soit recherchée, critiquée ou jalousée, qu’elle captive ou qu’elle agace, la Légion d’honneur suscite toujours autant d’intérêt après deux siècles d’existence.

Forgée par les soubresauts de l’histoire, elle a survécu aux changements de régimes, elle a dépassé les polémiques et s’est adaptée  aux mutations de la société.

Décryptage en cinq points d’un emblème de l’identité française :

1. Un emblème national

Dans un monde en perte de repères, la Légion d’honneur demeure un symbole fort, compréhensible et fédérateur. Elle est profondément ancrée dans la société française.

La Légion d’honneur est l’une des décorations les plus connues au monde. Elle a souvent servi de modèle dans de nombreux pays étrangers.

2. Les visages de la France

La Légion d’honneur réunit des personnalités célèbres et des citoyens inconnus du grand public autour du mérite personnel au service de la nation.

Chaque nouvelle promotion de décorés raconte la noblesse des actions individuelles ou des parcours professionnels et sociaux qui dessinent les contours de la grandeur collective.

La Légion d’honneur illustre l’esprit civique français, le sens de l’intérêt commun.

3. Le creuset républicain

La Légion d’honneur a une vocation universelle : celle de récompenser à la fois des mérites militaires et des mérites civils.

Les décorés œuvrent au développement de la France, à son rayonnement, à sa défense.

Chacun apporte son talent au bénéfice du bien commun et l’exprime dans son domaine : service sous les armes mais aussi activité économique, scientifique, éducatif, artistique, sportive, ou encore juridique, diplomatique, élective…

4. Le reflet de l’époque

La Légion d’honneur témoigne plus largement des bouleversements technologiques, des mutations sociales, des compétitions économiques. Elle reflète les enjeux scientifiques, les grandes causes humanitaires ou les exploits sportifs.

Ainsi, c’est le général de Gaulle qui ouvre dans les années soixante la Légion d’honneur aux médaillés d’or des Jeux Olympiques, consacrant l’importance des valeurs sportives dans la société contemporaine.

De même, les promotions actuelles s’appliquent à mieux représenter le monde économique et à intégrer des chefs d’entreprise, des ingénieurs, des chercheurs, des techniciens, des professions libérales ou encore des acteurs de l’économie numérique.

5. Un ordre en mouvement

L’ordre de la Légion d’honneur évolue pour s’adapter à la réalité de son temps.

En 2007, de nouveaux jalons ont été posés pour rendre la détection des décorés potentiels encore plus rigoureuse.

  • La parité hommes-femmes a été instituée.
  • La promotion du bénévolat associatif a été créée. Elle reconnaît la place du monde associatif, les mérites des bénévoles, notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’action sociale et de l’humanitaire.
  • L’initiative citoyenne a été instaurée. Elle permet à tout Français de proposer, selon des modalités strictes, une personne qu’il estime méritante et qui n’aurait pas été connue des ministres.