T- T+

L'ordre national du Mérite

Institution républicaine née au cœur du XXème siècle, l’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur. Il a pour vocation de récompenser les « mérites distingués » et d’encourager les forces vives du pays.

En 50 ans d’existence, l’ordre national du Mérite a conquis une place à part entière dans la société française.

Sa vocation

Comme la Légion d’honneur, l’ordre national du Mérite est un ordre universel, qui distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité.
Il s’agit du second ordre national destiné à honorer des citoyens français en complémentarité avec la Légion d’honneur
Pour obtenir le ruban bleu, la durée des services demandée est moins longue (10 ans au lieu de 20 ans pour la Légion d’honneur). Avec une triple vocation :

  • Traduire le dynamisme de la société.

L’ordre national du Mérite a vocation à accueillir des générations plus jeunes dont la valeur n’attend pas le nombre des années. Il est chargé de stimuler les énergies individuelles, de fédérer toutes les volontés et de récompenser l’innovation et la participation au rayonnement de la France.

  • Donner valeur d’exemple.

L’ordre est conçu comme une forme d’émulation pour que chacun donne le meilleur de lui-même et que la communauté des récipiendaires dans son ensemble représente l’esprit civique français.

  • Reconnaître la diversité.

L’ordre du Mérite incarne enfin la diversité de la société française, ses cultures, ses origines sociales, ses nouveaux secteurs économiques (nouvelles technologies, internet, télécoms, etc). Il reconnaît l’engagement de la jeune génération.
Comme pour la Légion d’honneur, l’ordre national du Mérite garantit une véritable égalité d’accès, afin que tout citoyen méritant, quelle que soit sa place dans la société, puisse être reconnu par la nation.

Ses critères d’attribution

  • Avoir rendu des « services distingués » militaires ou civils.

Autrement dit, des actes de dévouement, de bravoure, de générosité, de réels mérites ou un engagement mesurable au service des autres ou de la France, ne présentant pas encore les qualifications suffisantes pour accéder à la Légion d’honneur.

  • Pouvoir justifier d’une activité de 10 ans minimum
  • L’accession à un grade supérieur se fait par la preuve de nouveaux mérites
  • Il faut une durée minimale de 5 ans de plus pour être promu officier, 3 ans pour le grade de commandeur, 3 ans pour être élevé à la dignité de grand officier et de nouveau 3 ans pour grand-croix.

L’ordre national du Mérite en chiffres

L’ordre compte aujourd’hui 187.000 membres

306.000 personnes ont été nommées ou promues depuis la création de l’ordre en 1963

4.600 personnes reçoivent l’insigne chaque année

L’âge d’entrée moyen est de 54 ans

57% des membres sont décorés à titre civil, 43% à titre militaire

50% de femmes (parité appliquée pour les promotions civiles)

80% des décorés sont des chevaliers

14% des dossiers sont écartés par le conseil de l’ordre

L’ordre compte 3 grades : chevalier, officier, commandeur et 2 dignités : grand officier, grand’croix

L’histoire de l’ordre national du Mérite


Le général de Gaulle remet les insignes de l’ordre national du Mérite aux médaillés olympiques des jeux d’Innsbruck, au Palais de l’Elysée le 25 juin 1964 © Archives nationales

La création de l’ordre national du Mérite résulte d’une large réforme du système des décorations engagée en 1958 par le grand chancelier de l’époque, le général Catroux, avec l’appui du général de Gaulle, dans une France en pleine modernisation.
Déjà fondateur de l’ordre de la Libération pendant la seconde guerre mondiale, le général de Gaulle s’est impliqué tout particulièrement dans la création de ce nouvel ordre et lui assigne quatre objectifs :

  • Consolider l’unité nationale, cinq ans après la fondation de la Vème République.
  • Revaloriser la Légion d’honneur qui souffrait d’une inflation du nombre des décorés à la suite des grands conflits du XXème siècle.
  • Harmoniser et simplifier les distinctions honorifiques. Il était urgent de  stopper la multiplication de décorations diverses et variées, lancées par les ministères et qui atteignaient le chiffre record de 70 décorations et 20 ordres.
  • Hiérarchiser l’échelle des mérites avec une nouvelle distinction, complémentaire, réservée aux mérites réels reconnus plus tôt. Dès les premières promotions, des mérites très éclectiques et des carrières précoces ont été salués, illustrant une philosophie d’attribution jamais démentie à ce jour.

Organisation de l’ordre et procédure d’attribution

L’ordre national du Mérite a sa propre organisation, sa discipline et sa hiérarchie sont calquées sur celle de la Légion d’honneur.
Il est doté d’un conseil de l’ordre spécifique, de 11 membres, présidé par le grand chancelier de la Légion d’honneur, chancelier de l'ordre national du Mérite, sous l’autorité du grand maître, le président de la République. Le conseil de l’ordre a la responsabilité d’examen, de délibération et de sanction.
La procédure d’attribution d’un grade dans l’ordre national du Mérite est similaire à celle de la Légion d’honneur.

Les promotions annuelles

  • Deux promotions civiles : 15 mai et 15 novembre
  • Deux promotions à titre militaire : 1er mai, 1er novembre

 

Les dernières promotions

 

1er décembre 2016 - Jeux olympiques et paralympiques
15 novembre 2016 - Promotion civile
6 novembre 2016 - Militaires d'active et de réserve
1er septembre 2016 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
15 mai 2016 - Promotion civile
30 avril 2016 - Militaires d'active et de réserve
22 novembre 2015 - Promotion civile
10 novembre 2015 - Militaires d'active
10 novembre 2015 - Militaires de réserve
10 novembre 2015 - Militaire d'active
30 septembre 2015 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
16 septembre 2015 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
13 septembre 2015 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
16 mai 2015 - Promotion civile
3 mai 2015 - Militaires de réserve
3 mai 2015 - Militaires d’active
25 février 2015 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
15 novembre 2014 - Promotion civile
15 novembre 2014 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
4 novembre 2014 - Militaire d'active
4 novembre 2014 - Militaires de réserve
31 octobre 2014 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
23 septembre 2014 - Anciens combattants et victimes de guerre
20 juillet 2014 - Personne tuée dans l'exercice de ses fonctions
17 juillet 2014 - Personnes tuées ou blessées dans l'exercice de leurs fonctions
15 mai 2014 - Promotion civile
29 avril 2014 - Militaires de réserve
29 avril 2014 - Militaires d’active
20 avril 2014 - Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Sotchi
30 mars 2014 - Militaire d’active décédé en service

L’insigne


Avers © ECPAD


Revers © ECPAD

La décoration du Mérite est une étoile à 6 branches doubles émaillées de bleu, surmontée d’une bélière formée de feuilles de chênes entrecroisées.

Le centre de l’étoile est entouré de feuilles de lauriers entrecroisées ; l’avers présente l’effigie de la République avec cet exergue « République française » et le revers deux drapeaux tricolores avec l’inscription « Ordre national du Mérite » et la date « 3 décembre 1963».