T- T+
Actualités
Musée

Le musée prête plusieurs de ses œuvres au palais Fesch

Le musée a prêté plusieurs de ses œuvres au palais Fesch, musée des beaux-arts d’Ajaccio pour l’exposition « Napoléon, Légendes », du 2 juillet au 4 octobre 2021. Cette exposition s'inscrit dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la mort de l'Empereur.

 

Les visiteurs pourront y admirer cinq œuvres issues des collections du musée de la Légion d’honneur :

  • « Le Général Bonaparte » par Antoine-Louis Barye, vers 1845

Ce bronze est chef-modèle, c'est-à-dire la première fonte, de la célèbre sculpture de Barye, représentant le jeune Bonaparte revêtu du costume de général de la République.

 

  • Nature morte au masque mortuaire de Napoléon Ier par Armand-Auguste Freré

Peu après la disparition de Napoléon, plusieurs artistes, tels Vernet ou Steuben, s’inspirent des masques mortuaires réalisés à Sainte-Hélène pour donner plus de réalisme à leurs portraits de l’Empereur défunt.

 

  • Croix de la Légion d’honneur dite "du berceau du Roi de Rome"

Cet insigne a été offert par le marquis de Champreux pour constituer le premier fonds de collection du futur musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie, avant même son ouverture définitive en 1925.

 

  • Dessin préparatoire pour « Les huit époques de Napoléon Ier ou Vie de Napoléon en huit chapeaux » par Charles Von Steuben

Bonaparte, devenu Premier Consul, adopta un chapeau orné de la seule cocarde tricolore, qui le différencie de ses maréchaux et devient légendaire. Ce dessin représente cinq des chapeaux de la toile  « Les huit époques de Napoléon Ier ou Vie de Napoléon en huit chapeaux » (château de Malmaison), qui résume les différentes étapes de la vie du « petit caporal » à travers son couvre-chef.

 

  • Foulard (ou mouchoir de cou) représentant l’Aiglon endormi

Les premiers mouchoirs de cou aux décors napoléoniens sont apparus au début de la Monarchie de Juillet et ont été imprimés tout au long du XIXe siècle. Leur production accompagne la popularité de la légende impériale à cette période et s’accentue avec le retour des cendres en 1840.

Pour en savoir plus sur l’exposition : http://www.musee-fesch.com/index.php/musee_fesch/Mini-sites/Expositions-...