T- T+

Restaurer un bas-relief exceptionnel du palais

Un témoin de la virtuosité des sculpteurs du XVIIIe

Au cœur de Paris, le palais de la Légion d’honneur, classé Monument historique, est le siège de l’institution depuis plus de deux siècles. Sa spectaculaire cour d’honneur à l’antique est encadrée par deux pavillons ornés de bas-reliefs monumentaux attribués à Philippe Laurent Roland, sculpteur du roi très en vue à la fin du XVIIIe siècle.

Ils représentent un sujet de sacrifice antique et une procession romaine, « dans le genre des Anciens » revendiqué par leur auteur. Selon Colette di Matteo, conservateur général honoraire du patrimoine, ces bas-reliefs « illustrent l’extraordinaire maîtrise des sculpteurs de l’époque de Louis XVI, faisant jouer les différences de relief sur l’ensemble d’une composition parfaitement organisée.»

L’un de ces deux bas-reliefs n’a pas pu être restauré lors des travaux de façade entrepris en 2013. Cette œuvre originale se trouve aujourd’hui dans un état critique que son exposition aux intempéries et à la pollution aggrave chaque jour davantage.

La restauration

Le programme de restauration comprend :

  • la dépose du bas-relief et sa restauration ainsi que la recherche d’un emplacement de prestige permettant de conserver la qualité exceptionnelle de l’œuvre originale et de la présenter au public ;
  • la réalisation d’une copie et son installation en lieu et place de l’original.

Le coût

Pour restaurer le bas-relief original et installer une copie sur le palais de la Légion d’honneur, 115 000 € sont nécessaires.

Pour présenter le bas-relief restauré dans un lieu à l’abri des intempéries et de la pollution, 50 000 € sont nécessaires.

Coût global : 165 000 €