T- T+
Actualités
Musée

Les décorations de l'aviatrice Jacqueline Auriol bientôt exposées au musée

Grâce au soutien de sa société des amis, le musée vient d’acquérir un ensemble de décorations ayant appartenu à l’aviatrice Jacqueline Auriol (1917-2000). Elle fut la première femme à franchir le mur du son en juin 1953, avant de battre de nombreux records mondiaux de vitesse.

 

Parmi les décorations de cet ensemble, figurent notamment sa Médaille de l’aéronautique, reçue le 3 février 1951 ainsi que son insigne d’officier de la Légion d’honneur (nomination du 31 octobre 1956). On retrouve également les miniatures de commandeur de l’ordre national de Haute-Volta (actuel Burkina Faso), de l’ordre équatorial du Gabon, de l’ordre national de Côte d’Ivoire, de l’ordre national du Niger ainisi que sa médaille de l’éducation sociale.

C'est à partir de 1948, à l'âge de 31 ans, que Jacqueline Auriol se prend de passion pour l'aviation, elle s'initie ensuite à la voltige aérienne. Grièvement blessée au cours d'un accident d'hydravion, elle subira en deux ans une vingtaine d'interventions chirurgicales effectuées aux États-Unis ce qui ne l'empêchera pas moins de deux ans après de battre le record mondial féminin de vitesse des 100 km sur avion à réaction.

Nommée commandeur de la Légion d’honneur le 28 décembre 1979, la belle-fille du Président de la République Vincent Auriol fut élevée à la dignité de grand officier le 13 juillet 1992.

Ses décorations seront prochainement exposées dans la vitrine des IVe et Ve Républiques de la salle de la Légion d’honneur.