T- T+

La Danger Averted medal d’Elizabeth I

Les 7 et 8 août 1588, une flotte espagnole commandée par le duc de Medina Sidonia,  composée de 130 navires et 30 000 hommes, est dispersée et incendiée par la toute jeune Royal Navy dans la baie de Gravelines. Cette vaine tentative d’invasion de l’Angleterre par la flotte qui sera surnommée plus tard, non sans ironie,  « l’invincible armada » s’inscrit dans le contexte religieux et géopolitique de cette fin du XVIe siècle. L’Espagne, alors fille aînée de l’Église catholique, est  une puissance en déclin qui ne pardonne pas à l’Angleterre son soutien aux insurgés hollandais, en révolte contre Madrid. La Grande-Bretagne, au contraire, s’affirme de plus en plus sur la scène européenne, à l’image d’une Royal Navy qui monte en puissance. Sa souveraine, Elisabeth Ière, n’en demeure pas moins dans une position fragile. Fille protestante d’Henri VIII, elle succède à sa demi-sœur, la catholique Marie Ière, et réinstaure la religion anglicane ; une décision qui ne fait l’unanimité ni à l’intérieur ni à l’extérieur du royaume.

French
image: