T- T+
Portraits de décorés

Victor Hugo

C'est à Paris que Victor Hugo (1802-1885) suit ses études et trouve sa vocation : la poésie. Les concours académiques et les gratifications du roi Louis XVIII reconnaissent le virtuose des premiers recueils. 

Charles X le nomme chevalier de la Légion d'honneur en 1825.  Louis Philippe le promeut officier en 1837. Il est élu à l'Académie française en 1841, et nommé pair de France en 1845.

De 1830 à 1843, il aborde tous les genres : son premier roman, Notre-Dame de Paris, puis quatre recueils de poésie et plusieurs drames, dont Hernani, qui l'élève au rang de chef de file de la nouvelle garde romantique. En lançant un appel solennel pour la suppression de la peine de mort dans Le Dernier Jour d'un condamné, il donne une nouvelle portée sociale à son œuvre, qui s'accompagne d'un engagement politique dans un sens libéral et humanitaire.

A la suite du coup d'Etat du 2 décembre 1851, il choisit l'exil à Bruxelles, à Jersey puis à Guernesey de 1856 à 1870.  

Après son retour à Paris, le 5 septembre 1870, Victor Hugo est un mythe vivant pour le peuple républicain, une gloire mondiale. Toute la nation, le 22 mai 1885, se recueille au Panthéon, lors de ses funérailles nationales, pour honorer le plus populaire des poètes français. 

Légende d'llustration :
Victor Hugo, 1802-1885), gravure
© Rue des Archives