T- T+
Portraits de décorés

Sidonie-Gabrielle Colette

Après une vie heureuse à la campagne, Colette épouse à 20 ans, en 1893, Henri Gauthier-Villars, qui lui fait découvrir le Tout-Paris de la Belle Epoque. Homme peu scrupuleux, « Willy » demande à sa femme d'écrire ses souvenirs d'enfance et signe sous son nom une série à succès : Claudine à l'école (1900), Claudine en ménage (1902) et Claudine s'en va (1903). Séparée de Willy, Colette va se produire sur les scènes du music-hall de 1908 à 1912. Elle mène une vie dissolue et fait scandale en 1907 au Moulin-Rouge lorsqu’elle apparaît aux côtés de son amante Mathilde de Morny, qui est travestie en homme.

En 1910, Colette publie La Vagabonde et écrit des articles. En 1912, elle épouse Henry de Jouvenel, codirecteur du journal Le Matin. Elle devient directrice littéraire du quotidien. Pendant la guerre, elle continue à écrire tout en étant garde-malade bénévole auprès des blessés.

En 1920, paraît Chéri, qui deviendra une pièce à succès. Colette fait toujours scandale lorsqu’elle publie en feuilleton Le Blé en herbe ou lorsqu’elle écrit Le Pur et l’Impur. Mais elle est unanimement reconnue comme un écrivain de premier plan : elle préside notamment l’Académie Goncourt en 1949. En 1953, elle est élevée à la dignité de grand officier la Légion d'honneur.