T- T+
Portraits de décorés

Louis Pasteur

Dès l'âge de 25 ans, Louis Pasteur (1822-1895) se plonge dans la recherche. Il étudie tout d'abord la polarisation de la lumière par les cristaux et la dissymétrie des molécules, à l'origine d'une nouvelle science, la stéréochimie. 

Il travaille ensuite sur le processus de la fermentation dans lequel il explique le rôle des micro-organismes. Entre 40 et 55 ans, Pasteur élabore la théorie des germes et anéantit la doctrine jusqu'ici reconnue de la génération spontanée de micro-organismes dans l'air. Il découvre une nouvelle catégorie d'êtres vivants capables de vivre à l'abri de l'air. Il applique alors ses connaissances à l'industrie et à l'agriculture, les maladies du vin, les altérations de la bière, les maladies des vers à soie. C'est à cette époque qu'il invente « la pasteurisation » pour tuer les microbes. Napoléon III encourage ses travaux en le nommant chevalier de la Légion d’honneur en 1853, puis en le promouvant officier en 1863, et commandeur en 1868.

Entre 55 et 65 ans, Louis Pasteur met la microbiologie au service de la médecine et de la chirurgie. Il étudie les maladies infectieuses et met en place une méthode d'atténuation de la virulence des microbes. Entre 1880 et 1885, il élabore un vaccin antirabique, ce qui le rend extrêmement populaire. La IIIe République l’élève à la dignité de grand officier de la Légion d’honneur en 1878. Puis à celle de grand’croix en 1881. 

Légende de l'illustration :
Nadar, Louis Pasteur (1822-1895), photographie
© Archives musée de la Légion d’honneur