T- T+
Portraits de décorés

Louis Faidherbe, grand chancelier de la Légion d'honneur de 1880 à 1889

Né en 1818 à Lille, Louis Faidherbe suit une scolarité médiocre avant d’intégrer l’Ecole Polytechnique puis de se former à une carrière militaire à l'Ecole d'application du génie de Metz.
Il rejoint Bugeaud en Afrique du Nord puis l’Afrique noire. La présence française sur le continent africain va constituer un pôle déterminant de sa carrière. Nommé Gouverneur du Sénégal en 1854, il pacifie le pays, organise l’unification des territoires et des ethnies en une nation, modernise Saint-Louis et en fait une capitale régionale importante. A la fin de son mandat sénégalais, en 1865, Faidherbe quitte un pays prospère.Pourtant Faidherbe va connaître une « traversée du désert » : nommé à des postes moins prestigieux en Afrique du Nord, il assiste de loin à la déroute des armées de Napoléon III en 1870. Rappelé par la jeune République qui succède à l’Empire à l’automne 1870, il prend le commandement de l’armée du Nord et parvient à organiser une résistance solide face à l’avancée des Prussiens. Mais ses succès de janvier 1871 à Bapaume n’empêchent pas l’invasion de Paris par l’ennemi. Personnage populaire à la fin de la guerre, Faidherbe renonce à deux reprises à ses mandats de député. Sénateur en 1879, nommé grand chancelier de la Légion d’honneur en 1880, il meurt au Palais de Salm en 1889, au terme d’une longue maladie.

Auteur du portrait Marie-Madeleine Rignot-Dubaux