T- T+
Portraits de décorés

Le maréchal de Mac-Mahon

Marie Edme Patrice Maurice comte de Mac-Mahon (1808-1893), duc de Magenta, fut maréchal de France, et président de la nouvelle IIIe République.

Il fut l’un des acteurs de la conquête de l’Algérie, notamment la Petite Kabylie.Durant la guerre de Crimée, il s’illustra à Malakoff où il prononça la phrase célèbre : « J’y suis, j’y reste ». Grand-croix de la Légion d’honneur le 22 septembre 1855, ses exploits militaires le firent surnommer le « Bayard des temps modernes ». Durant la campagne d’Italie, il permit de remporter les victoires de Magenta et de Solferino. Blessé à Sedan, durant la guerre de 1870, il fut fait prisonnier par les Prussiens. L’Assemblée nationale l’élut président de la République, en attendant que le comte de Chambord n’acceptât la couronne. Face aux querelles politiques, il finit par donner sa démission en 1879.

Légende de l'illustration :
Horace Vernet, Patrice de Mac Mahon (1808-1893), duc de Magenta, maréchal de France, huile sur toile, 1860. Châteaux de Versailles et de Trianon.
©RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot