T- T+
Portraits de décorés

Jean Lannes

Jean Lannes, né en 1769, la même année que Napoléon, était destiné à devenir teinturier. Engagé en juin 1792, il ne cessa de se distinguer tout au long de la campagne d’Italie et fut nommé général de brigade en septembre 1796.

Lié d’amitié avec Bonaparte, il l’accompagna en Egypte et s’illustra à Saint-Jean d’Acre où il fut blessé. Général de division, il fut encore blessé à Aboukir. Après le coup d’Etat du 18 Brumaire, Lannes suivit le Premier consul en Italie et fut l’artisan du passage du col du Grand Saint-Bernard. Il fut le véritable vainqueur de Montebello. Napoléon s’en souviendra lorsqu’en 1808, il le titra duc. Il avait été nommé maréchal d’Empire en 1804, grand aigle en 1805, prince de Sievers en 1807. Lors de la bataille d’Essling, le 22 mai 1809, un boulet perdu lui brisa les deux jambes. Malgré l’amputation, la gangrène eut raison de lui le 31. Son corps, rapatrié en terre française, fut inhumé au Panthéon. Lannes avait été surnommé par l’Empereur « l’Achille de l’armée, son glaive exterminateur ».

 

Légende de l'illustration :

Julie Volpelière d’après François Antoine Gérard, Le maréchal Lannes (1769-1809), copie en buste d’après le portrait en pied de Lannes par Gérard, huile sur toile, 1834, Musée de l’Armée.

©Paris – Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais