T- T+
Portraits de décorés

Geneviève de Gaulle-Anthonioz

Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), fille du frère aîné du futur général de Gaulle, n’hésita pas à entrer en résistance dès le 17 juin 1940. Elle ne cessa d’agir, faisant preuve d’un courage « et d’un culot saisissant ». 

Arrêtée par la Gestapo, déportée à Ravensbrück, elle survécut grâce à la protection de ses camarades de misère. Elle fut nommée chevalier de la Légion d’honneur en 1947. En 1958, visitant un bidonville à Noisy-le-Grand, elle éprouve un choc et s’engage dans le mouvement ATD (Aide à Toute Détresse)-Quart Monde, crée par le Père Joseph Wresinki. Elle en devient la présidente en 1964 et donne une dimension internationale à l'association. Officier en 1974, elle est promue commandeur en 1980 puis élevée à la dignité de grand officier en 1993. Son action est à l’origine de la première loi sur la pauvreté en France, votée en 1998. En 1997, elle devient la première femme grand-croix de la Légion d’honneur.

Légende de l'illustration :
Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), photographie
© Collection particulière