T- T+
Portraits de décorés

Eric Tabarly

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit. Humble et passionné, Eric Tabarly (1931-1988) deviendra la figure de proue des navigateurs français pendant près d’un quart de siècle.

Par ses victoires, il va contribuer à la grandeur sportive de la France des années de Gaulle. Et lorsqu’en 1964, le navigateur remporte la Transat en solitaire de Newport à bord de son bateau le Pen-Duick II, E. Tabarly est fait chevalier de la Légion d’honneur et tous les médias célèbrent le héros des mers. La discipline et la rigueur qui ont été les maîtres mots de son éducation lui auront permis de naviguer sur toutes les mers du monde. Le 19 juillet 1977, il est fait officier de la Légion d’Honneur par le Président Giscard D’Estaing.

Ses bateaux révolutionnaires, notamment les six Pen-Duik marqueront l’histoire nautique. Première coque en aluminium soudé, premier grand trimaran doté de plans porteurs, ancêtre de l’hydroptère, les innovations intéressent Eric Tabarly qui dessine lui-même une partie des plans. Il sera aussi un guide pour nombre de jeunes navigateurs comme Olivier de Kersauson. Homme charismatique, Eric Tabarly défendra jusqu’au bout une autre navigation, celle dont l’apport technologique ne supplante pas le marin, celle qui fait rimer austérité et respect de la mer. Une mer qui l’emportera d’ailleurs, dans la nuit du 12 au 13 juin 1998.  Le 21 juin 1988, Eric Tabarly est fait Commandeur de la Légion d’Honneur à titre posthume.