T- T+
Portraits de décorés

Clément Ader

Clément Ader (1841-1925) découvre la mécanique dans la menuiserie familiale et devient ingénieur en 1861 tout en étant conducteur de travaux à la Compagnie des chemins de fer du Midi. 

Il multiplie les inventions en tout genre : machine pour poser les rails, les chenilles de chars, les roues de vélos. Il invente aussi la retransmission par téléphone d'opéras, mais son rêve est de financer la création d'engins volants.

Ce sont bien ses études sur les vols qui lui donnent la célébrité. Grâce au financement du ministère de la Guerre, il va construire de 1890 à 1897 des prototypes d'engins volants à moteur : l'Eole, le Zéphyr, l'Aquilon. Il est le premier à renoncer à imiter le battement d'ailes des oiseaux et à préférer un fuselage fixe en bois recouvert de soie. Ses travaux sont récompensés par la croix de chevalier de la Légion d’honneur en 1881, celle d’officier en 1909, et enfin celle de commandeur en 1922.

S'il ne peut pas être reconnu comme le seul père de l'aviation, on lui doit le premier décollage et surtout le mot «avion» issu du latin avis, « oiseau ». 

Légende de l'illustration :
Clément Ader (1841-1925), photographie, 1909
© Rue des Archives