T- T+
Portraits de décorés

Charles Christofle

Charles Christofle (1805-1863) se forme d'abord à la bijouterie chez Calmette dont il reprend l'enseigne parisienne en 1827.  

A la faveur des découvertes de deux inventeurs anglais et français, la dorure et l'argenture électrolytique, Charles Christofle est le premier manufacturier à utiliser l'électricité pour fabriquer une orfèvrerie de laiton moins coûteuse que l'argent et le vermeil.

Ses articles sont appréciés par la bourgeoisie qui se développe sous le règne de Louis-Philippe. L'entreprise Christofle & Cie s'implante rapidement dans toute la France puis dans les capitales du monde entier. Le roi des Français le nomme chevalier de la Légion d’honneur en 1845.

Curieux de toutes les découvertes de ses contemporains, Charles Christofle innove en proposant des articles d’orfèvrerie luxueux, soignés et plus légers. Il travaille notamment un nouveau matériau, l’aluminium. Il crée une des premières multinationales françaises tout en œuvrant pour un meilleur statut des ouvriers de ses ateliers. Il est aussi l'un des premiers industriels à lutter contre un fléau industriel très moderne : la contrefaçon. 

Légende de l'illustration :
Charles Christofle (1805-1863), huile sur toile
© Musée Bouilhet-Christofle