T- T+
Portraits de décorés

Augustin Yvon Edmond Dubail, grand chancelier de la Légion d'honneur de 1918 à 1934

Augustin Yvon Edmond Dubail naît à Belfort. Il entre à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr à 17 ans et participe aux combats lors de la guerre de 1870 ; il sera gardé prisonnier par les Allemands de novembre 1870 au 1er avril 1871. À peine libéré, il participe aux combats contre la Commune de Paris. Le 7 juin 1898, il est victime d'une chute de cheval et doit être amputé du pied droit. Le 1er août 1905, il devient chef de cabinet du ministre de la Guerre. En 1906, à la suite du changement de ministre, il est envoyé à la tête de l'Ecole militaire de Saint-Cyr. À la déclaration de la guerre, le général Dubail prend la tête de la première armée. Le 6 janvier 1915, le général Joffre lui confie le commandement du groupe provisoire de l'Est, soit plus de 600 000 hommes. Le printemps et l'été 1915 sont marqués par de terribles combats dans les Vosges alsaciennes, qui furent peu couronnés de succès malgré l'ardeur du général Dubail, partisan de l'offensive. En janvier 1916, Joffre retire au général Dubail le commandement de la région fortifiée de Verdun. Il est nommé gouverneur militaire de Paris. Le général Dubail est relevé de sa fonction de gouverneur militaire et il est nommé, le 14 juin 1918, grand chancelier de la Légion d'honneur. Il occupera ce poste pendant plus de quinze ans et contribuera à l'évolution de cette institution et à la création du musée de la Légion d'honneur. Il continuera à suivre les événements militaires et politiques ; ainsi sera-t-il convié à assister à la signature du traité de paix au château de Versailles, le 28 juin 1919. Il s'éteint à Paris le 7 janvier 1934.