T- T+
Portraits de décorés

Alain Mimoun

Engagé volontaire en 1939 à 18 ans, Alain Mimoun rejoint le 19e Génie à Besançon en 1942. Il participe à la campagne de Tunisie contre Rommel, puis à celle d'Italie avec le maréchal Juin. Là, il manque d'être amputé lors de la bataille de Monte Cassino après avoir reçu trois éclats d’obus à la jambe gauche. « J'ai défendu ce pays avant de lui faire honneur en décrochant quatre médailles olympiques », pourra dire l’ancien soldat, démobilisé au bout de sept ans de service. Pourtant, c’est à l’armée, en 1942, qu’il découvre la course à pied, et qu’un an plus tard, il devient champion d'Afrique du Nord, « sans aucune préparation ».

Alain Mimoun quitte alors la vareuse, sur laquelle est accrochée la croix de Guerre pour le veston de garçon de café au Racing Club de France. S’entraînant sans faillir, il participe à ses premiers jeux Olympiques à Londres en 1948. Sur 10 000 m, il remporte une médaille d’argent derrière celui qui est indissociable de la légende Mimoun, Emil Zatopek. Il se fera de nouveau supplanter par « la locomotive tchèque » en 1952 aux JO d’Helsinki. Mais pour Melbourne, en 1956, Alain Mimoun a redoublé d’efforts. « A 36 ans, j'étais le plus vieux des Jeux. Pendant deux ans, je me suis tapé 40 km par jour sans rien dire à personne. » Et le triomphe sera au bout d’un marathon mythique, par 40 °C à l’ombre. En 1956, il est fait chevalier, puis officier de la Légion d’honneur en 1972.

Mimoun a 44 ans et 29 titres de champion de France lorsqu'il prend sa retraite. « Cette carrière exceptionnellement longue est menée de bout en bout en amateur, l'athlétisme n'étant pas alors un sport professionnel. Aujourd'hui, avec mes quatre médailles, j'aurais quasiment autant de millions d'euros. Ma grande satisfaction est de pouvoir servir d'exemple à la jeunesse. » Commandeur de la Légion d'honneur en 1999 et élevé au grade de grand officier de la Légion d'honneur en 2008, Alain Mimoun milite jusqu’à la fin de sa vie pour un sport pur et sans argent, il s’éteint en 2013, âgé de 92 ans.

Légende de la photo:

Alain Mimoun, 2001, © Christopher 95