T- T+
Actualités
Musée

Les décorations de l'aviateur Maurice Bellonte rejoignent les collections du musée

Le musée vient d'acquérir les insignes de chevalier et d’officier de la Légion d’honneur de l’aviateur Maurice Bellonte (1896-1984) ainsi que ses barrettes de décorations, symboles des exploits accomplis par l’aviateur au côté du pilote Dieudonné Costes.

               Ensemble de décorations de l’aviateur Maurice Bellonte (1896-1984)
               Or, vermeil, argent et émail
               Don de la Société des amis du musée, 2016, Inv. 010467 (1 et 2)

 

En 1929, les deux hommes battent ensemble le record de distance avec un vol de 7 925 kilomètres entre Paris et Tsitsikar (Mandchourie - Chine). C’est à cette occasion que Maurice Bellonte reçoit les insignes des ordres chinois du Grain d’or et du Tigre rayé, qui figurent sur ses barrettes. À son retour en France, le 12 novembre 1929, il est fait chevalier de la Légion d’honneur sur le terrain d’aviation du Bourget.

Maurice Bellonte, Dieudonné Costes, 1929 © Bibliothèque nationale de France

À peine un an plus tard, les 1ers et 2 septembre 1930, le binôme Coste-Bellonte réussit le premier vol Paris-New York en 37 heures et 14 minutes ! Ce nouvel exploit vaut à Maurice Bellonte d’être nommé officier de la Légion d’honneur, quatre jours seulement après sa traversée de l’Atlantique. Il entreprend ensuite une tournée triomphale dans plusieurs villes outre-Atlantique et reçoit l’insigne américain de la cloche de la Liberté qui figure également sur ses barrettes.

L’aviateur fut aussi décoré de la Médaille de l’aéronautique, du Mérite aéronautique brésilien ou encore de l’ordre roumain de la Bravoure aérienne, témoignages de sa notoriété qui lui permit en outre, de participer au vol inaugural du Concorde en 1977.  Maurice Bellonte est élevé à la dignité de grand’croix de la Légion d’honneur en 1980.