T- T+
Legion of Honor recipients: portraits

Sophie Aubert

Diplômée de l’IEP de Lyon et de l’INALCO, arabophone, Sophie Aubert, aujourd’hui ambassadrice de France au Bangladesh, effectue un parcours exemplaire de diplomate.

Nommée troisième secrétaire de l’ambassade de France à Damas en 1998 après trois années comme rédactrice à la direction des affaires africaines au ministère, elle s’illustre par la pertinence de ses analyses et sa bonne connaissance du monde arabe. En 1999, elle est promue deuxième secrétaire à l’ambassade de France à Lima  où elle fait face à un contexte difficile de troubles politiques. Admise au concours de conseiller, elle devient consule générale adjointe à Sao Paulo en 2002, puis rejoint les affaires financières et budgétaires du ministère où elle joue de 2005 à 2009 un rôle déterminant dans l’application de la LOLF. Première conseillère à Conakry alors que la situation politique guinéenne est très instable et les relations bilatérales particulièrement tendues, sa connaissance du pays et de ses rouages lui permet de faire preuve de beaucoup d’habileté. Son expérience de contextes géopolitiques complexes l’amène ensuite à coordonner pendant deux ans la «Task force pour la gestion civile et militaire des crises», structure interministérielle d’appui à la stratégie française de présence sur les théâtres post-crise, structure qu’elle contribue à imposer et à pérenniser.

Ambassadrice de France au Bangladesh depuis 2014, Sophie Aubert s’investit dans tous les aspects de sa mission, y compris les plus ardus. En plus de renforcer la présence française et le dialogue entre les deux pays, elle joue un rôle primordial dans la participation à la COP21 du Bangladesh, l’un des pays les plus vulnérables au climat. Sophie Aubert a été nommée chevalier de la Légion d'honneur lors de la promotion du 14 juillet 2015.

Crédit photo: © Sophie Aubert