T- T+
Legion of Honor recipients: portraits

Gisèle Godlewski

Née en 1918, la jeune bachelière Gisèle Gonse commence des études artistiques (son père était architecte, son grand-père historien d’art) avant que les remous en Europe ne la conduisent sur une toute autre voie. C’est pour être plus « utile » qu’elle entame, alors que l’Allemagne menace de mettre l’Europe à feu et à sang, une formation d’assistante sociale. Elle sauve plusieurs enfants en les confiant aux soins des dispensaires de province.

Elle ravit un nouveau-né à la vigilance des geôliers français et allemands qui, en 1942, regroupent plusieurs milliers de Juifs au Vel d’Hiv. Mais son zèle est remarqué par les Allemands : kidnappée, torturée puis incarcérée au camp de Drancy en 1943, elle parvient à s’évader d’un convoi ferroviaire qui la conduit dans les camps de la mort. Gisèle Gonse rejoint Paris pour y continuer sa lutte en faveur des familles et des enfants menacés de déportation. Présidente d’une association d’accueil et de protection maternelle et infantile, c’est à ce titre que Gisèle Godlewski reçoit en 1980 les insignes de chevalier de la Légion d’honneur pour son action pendant la guerre.

 

Légende de la photo : Gisèle Godlewski © DR